Jean Andreu

Biographie

De la vraie chanson française servie par une voix généreuse.

Les premiers contrats et les Victoires de la Musique Classique.

La même année il sort son premier EP auto-produit, Éternité, aux arrangements rock, et obtient son prix de chant au conservatoire de Toulouse. C’est dans la musique classique qu’il fait ses premiers pas de chanteur professionnel. Très vite il signe ses premiers contrats comme choriste, soliste, chef de chœur, enseignant. Le chœur de chambre Les Eléments notamment lui donne l’occasion de chanter le Messie à l’opéra du Caire, d’enregistrer Carmen sous la direction de Michel Plasson, ou encore de participer aux Victoires de la Musique… Classique.

Les mots dits qui encouragent

Jean rêve pourtant d’autres victoires. Aussi quand les facéties du calendrier font coïncider un enregistrement sur Berlioz et la finale d’un concours de chant parrainé par Alice Dona, Il choisi de rencontrer la chanteuse et compositrice. Elle est séduite par son interprétation piano-voix de son titre Les Mots dits. Une chanson dont il a écrit paroles et musique et qu’il envoie à divers labels parisiens, à Laurent Balandras et à Gérard Meys dont il reçoit les encouragements. Les Mots Dits iront jusqu’à Buenos Aires, où ils seront diffusés sur Radio Rivadavia, lors d’une interview accordée à Jean par Antonio Carrizo, figure de la télévision argentine.

Des plus grandes scènes aux plus confidentielles

Après y avoir chanté Haydn, Bach ou Handel, Jean défend sa propre musique à la Halle aux grains de Toulouse. C'est, au piano, sur les planches de cette grande salle toulousaine, qu’il fait Irruption, une autre chanson dont il a écrit paroles et musique, lors d’une scène partagée avec Sacha Distel, Michel Delpech et Claude Nougaro. Nougaro dont Jean chantera, quelques années plus tard, sur cette même scène de la Halle aux Grains, une mémorable version de Toulouse aux côtés du VM Ballet pour la Fête de la Danse. Très vite c’est Jean Andreu lui-même que le public vient applaudir pour ses chansons. Les grandes scènes de la périphérie toulousaine lui ouvrent leurs portes, il remplit des salles de 200, 500, 700 personnes sur son seul nom: la salle Palumbo de Saint-Jean, le Confluent de Portet-sur-Garonne, la salle Alizée de Muret… Ailleurs il chante ses chansons sur des scènes plus confidentielles comme l’Essaïon à Paris ou, de l’autre côté de l’Atlantique, le Studio Théâtre de Montréal.

wallpaper Jean Andreu en toute intimité

Ses « transports en communs » sous le label Mélia Music

Faute de maison de disque, il produit lui-même son album de chansons, sous son propre label, Mélia Music. Et pour aller au bout de la démarche il se donne les moyens financiers de collaborer avec les meilleurs. C’est ainsi que naissent aux Studios Polygone, sous la houlette de Bruno Mylonas, ses Transports en commun, avec le guitariste Maxime Devaux et le pianiste et claviériste Jack Lestrohan aux arrangements. Sur Barcelone, l’emblématique chanson composée sur des paroles de Liberto Ferré, c’est tout un orchestre à cordes qui, réuni pour l’occasion par Nathalie Boullanger, porte la chanson. À la rythmique c’est un duo de choc: Laurent Vernerey et Loïc Pontieux, ceux-là même qui ont accompagné Claude Nougaro sur les concerts et en studio.

Autour de Nougaro

Jean a eu la chance de rencontrer Claude Nougaro à plusieurs reprises. Heureuse rencontre de deux artistes qui aiment à parts égales la musique des mots et la poésie des sons. Dans l’appartement de Claude, quai de Tounis à Toulouse, Jean se met au piano et lui chante deux de ses chansons, Irruption, «une chanson qui n’est pas dénuée d’un certain charme» et Bande à part , «ce n’est pas une chanson, c’est un feu d’artifice»… Rien d’étonnant qu’en 2011 Jean choisisse de consacrer à son illustre compatriote tout un album, Autour de Nougaro, et un spectacle du même nom qu’il tournera au Canada à Montréal et à Québec.

L’intimité des Minimes et l’heureux tour des Mots Dits !

C’est très symboliquement au Centre culturel des Minimes que Jean choisit de refermer la parenthèse Nougaro. En avril 2018, dans l’intimité d’un piano-voix, il y interprète en public ses propres chansons en vue de l’enregistrement d’un album live. Cette série de concerts marque en outre les retrouvailles avec un artiste aux multiples talents, Guillaume Gilles, rencontré sur scène en 2004, salle Palombo à Saint-Jean. Fan des Mots dits, Guillaume propose à Jean d’en réaliser le clip. Ainsi soit-il. Pourtant depuis la version de cette chanson dans l’album Transports en commun Jean a changé. Une évolution de dix ans durant laquelle il a pris ses distances avec le chant classique. D’où l’idée, tout en gardant l’arrangement de Jack Lestrohan, de refaire une prise voix sur la bande son originelle. Retrouvailles aussi avec Bruno Mylonas pour la version 2018: c’est dans la boîte! À découvrir très prochainement…

Jean Andreu Live 2018 - Photo par Guillaume GILLES

Share:
©2018 Jean Andreu - Site par Guillaume Gilles Communication